LES CHEMINS DE FER EN TARN ET GARONNE

Les Tramways à vapeur du Tarn et Garonne
Un peu d'histoire
Voir les photos d'époque
Voir tableaux et carte
Tout sur les TTG
Construction d'un tunnel
Contact
Ligne 1
Montauban-Molières
Ligne 2
Montauban-Verdun
Ligne 3
Montauban-Monclar
Ligne 4
Castelsarrasin-Lavit
Ligne 5
Caussade-Caylus
Ligne 6
Valence d'Agen -Montaigu de Quercy
Les tramways et Train Simulator
Les tramways et la presse actuelle
Les tramways et le patrimoine

Anecdotes

Bibliographie

Remerciements
Liens

 

Lors de mes dernières années professionnelles j'ai été amené à sillonner les routes du département de Tarn et Garonne. Il subsiste encore de nombreuses traces d'un réseau de tramways* départementaux : tracés de voie, petites gares de campagne, gares de village reconverties en villas. Pour un œil averti, on découvre des bords de route bien larges ou des chemins ruraux au profil trop régulier... J'ai fait des recherches, et tout au long de ces pages, nous allons découvrir ces lignes qui, dans le premier tiers du XXème siècle, "irriguaient" tout le département. Lire aussi ICI

Pourquoi tant de lignes de chemin de fer dans une région essentiellement rurale à cette époque ? La même question est à poser pour de nombreux départements français. La réponse est simple : le plan Freycinet de 1879 qui tendait à construire 17 000 km de voies ferrées, dans le but avoué ne pas laisser un chef lieu de canton à l'écart d'une ligne de chemin de fer ! Charles de Freycinet fut plusieurs fois Président du Conseil sous la IIIème république et aussi ministre des travaux publics. Il a laissé son nom à ce plan et au gabarit des péniches et canaux. Qu'en fut-il en Tarn et Garonne ? (voir le tableau de couverture des chefs-lieux de canton ci-dessus) ICI

Toute proche de la gare de Villebourbon (la gare actuelle), a été construite la gare des tramways du Tarn et Garonne par la Compagnie des Tramways du Tarn et Garonne fondée en 1909 : le réseau de près de 180 km de voies métriques a vu sa construction contrariée par la Grande Guerre, il ne sera terminé qu'en 1926. Bien tard alors que la concurrence routière se fait menaçante.

  

* on parle de tramway quand la voie utilise ou suit les routes; dans ce département, de nombreuses lignes ont eu un tracé propre afin de compenser les changements trop brusques de niveau. Il faudrait donc plutôt parler de chemin de fer d'intérêt local.

Grandes lignes et lignes secondaires en Tarn et Garonne
Bordeaux-Montauban (Toulouse)
Toulouse-Paris

Castelsarrasin-Beaumont de Lomagne
Montauban-Lexos
Moissac-Cahors
Inondation de 1930 à Moissac

Moissac et le chemin de fer


Les gares du Tarn et Garonne
Gros plan sur la gare de St Antonin Noble Val

Jean-François Loock - Saint-Vincent Lespinasse septembre 2002/octobre 2015