Les ponts Gisclard

Retour

Au début du XX ème siècle, les ponts suspendus sont conçus pour supporter le poids de charrettes ; de par leur conception, la charge admise n'est pas très élevée (pour ceux encore en service 15 à 19 tonnes) . Le poids du tablier et de la charge qui le traverse est supportée par des câbles fortement fixés dans des massifs d'ancrage sur chaque rive et qui passent sur deux piliers. Un commandant du génie Albert Gisclard invente une nouvelle méthode de câblage afin de pouvoir supporter le poids d'un train sur le pont : les piles du pont participent plus à la résistance, le câblage est plus complexe mais la charge admise st beaucoup plus importante. Il met ses théories en application sur la ligne du Petit Train Jaune en Cerdagne près de Font Romeu. Ce fut un succès, mais malheureusement, il périt en le 31 octobre 1909 lors des essais en charge de son pont : 26 jours avant l'inauguration officielle prévue, un terrible accident a lieu. Lors d'un arrêt, après divers essais, le mécanicien constatant que la réserve d'air s'est légèrement vidée, la remplit; les employés, confondant ce sifflement avec l'ordre de départ, retirent les cales retenant les automotrices et les deux remorques stationnant en rampe de 60 pour mille ! Les remorques, dont les plates-formes sont lourdement chargées de coupons de rail, entraînent le convoi dans une descente infernale : il achève sa course au lieu-dit du Paillat, on dénombrera six morts dont le commandant Gisclard.

C'est son système qui sera utilisé pour transformer les ponts de Bourret sur la ligne Montauban Verdun et de Trescasses sur Castelsarrasin Lavit.

Le Pont Gisclard en Cerdagne sur la ligne du Train Jaune : sur cette magnifique photo de L. Maraval on perçoit bien la complexité du haubanage.

Le Pont Gisclard de Bourret sur la Garonne

 

Le pont de Trescasses à Castelsarrasin

Autre vue du pont Gisclard en Cerdagne (photo L. Maraval)

Le pont de Bourret : on reconnait le type de haubanage caractériqtique des ponts Gisclard.

Le pont est désaffecté et interdit à la circulation.

photos Alain Trentin

Retour