La Poste et les TTG

Retour

Dès la création des chemins de fer, l'administration des Postes a trouvé intéressant de faire voyager plus rapidement le courrier que sur la route ; on intègre alors très vite des véhicules adaptés dans les trains. Qu'en est-il sur les TTG ? Il n'y a pas eu de voiture spéciale pour le transport du courrier, mais très vraisemblablement des compartiments spéciaux étaient aménagés dans les fourgons. Nous en avons une preuve lors de la conception des automotrices. La société Horme et Buire adresse ce courrier à l'ingénieur des ponts et chaussées le 29 septembre 1923.


En effet dans le contrat de construction, il est prévu un aménagement pour la Poste mais sans précisions.

Enfin en Novembre 1923, l'Administration des Postes fait connaître ses souhaits qui sont aussitôt transmis au constructeur.

Il est donc prévu qu'un employé de cette administration accompagne le courrier, ce qui devait déjà se faire dans les trains classiques. Nous en avons bien sûr la preuve car le courrier était tamponné dans le train, comme dans les grands ! Ces documents nous ont été fournis par un éminent collectionneur Joël Linon.

Sur ce tampon agrandi on distingue bien le cachet du préposé aux Postes "Molières à Montauban" et en 1913 , première année de foctionnement !

Le recto de cette belle carte .

Plus fort encore, une lettre qui a voyagé sur le PO ! Cette lettre partie de Villefranche de Rouergue, a vraisemblement été mise dans le train à Caussade, d'où ce tampon "ondulé" "Montauban à Limoges". L'institutrice de Molières avait des problèmes de dératisation ?

Puis cette lettre a été mise dans le train Montauban-Molières. Et tout cela le même jour ! Les rats de l'institutrice allait pouvoir se tenir tranquilles !

Retour